Accueil

La chevêche d’Athéna (Athene noctua), ou chouette chevêche, est un petit rapace nocturne qui réside toute l’année en Alsace.

Parmi les rapaces nocturnes, elle est l'un des plus petits et des plus actifs en journée. Elle se reconnaît à sa tête ronde et large, à ses yeux jaunes et à son dos brun tacheté de blanc.
Originaire du bassin méditerranéen, elle vit en dessous de 600 m d’altitude, là où les hivers sont doux et peu enneigés. Elle occupe les paysages ouverts avec en Alsace, une prédilection pour les campagnes cultivées parsemées de vieux arbres, de prairies, de vergers d'arbres à hautes-tiges ou de saules têtards. Ce biotope lui offre à la fois des terrains de chasse et des cavités pour se reproduire et se cacher durant la journée. Elle niche aussi volontiers dans les anciens bâtiments.

La chevêche est essentiellement active au crépuscule et la nuit. Elle se nourrit de gros insectes, de petits mammifères ainsi que de vers de terre. Elle chasse à l'affût depuis un arbre ou un poteau, ou en se déplaçant au sol. C'est pourquoi il est important que la végétation herbacée ne soit ni trop haute, ni trop dense.

Attention, espèce en danger !

Au même titre que tous les rapaces, la chevêche est intégralement protégée en France. Elle est en outre inscrite sur la Liste Rouge des espèces menacées en Alsace, avec la mention « En déclin ». Elle est tout particulièrement menacée dans nos régions en raison de la disparition progressive de son milieu de vie. En effet, l’urbanisation des espaces périurbains au détriment des ceintures de vergers et l’intensification de l’agriculture ont entraîné une nette diminution de ses effectifs.
Jusque dans les années 1960, la chevêche d’Athena était une espèce répandue dans toute l’Europe centrale, méridionale et orientale. Depuis lors, ses effectifs montrent un net recul dans la majeure partie du continent. En Alsace, entre les années 1960 et 1980, la régression a atteint 50% dans certains secteurs jusque là favorables. Il ne subsistait plus qu'une quarantaine de couples dans l'ensemble du Haut-Rhin dans les années 1980 (MAURER A.) et 5 ou 6 sur le piémont des Vosges du Nord.

Grâce à leur travail d'étude et de protection, la Ligue pour la protection des Oiseaux Alsace (LPO Alsace) et son réseau de bénévoles ont recensé un peu plus de 250 territoires - c'est-à-dire de zones de vie de la chevêche d’Athéna, comprenant ses sites de nidification et de chasse - au cours des dernières années.

Depuis 2011, la LPO Alsace est partenaire de l’opération vergers. Elle assure le suivi de la population de chevêches.

Face à la régression de cette espèce emblématique des vergers sur le territoire de l’étude, les communautés de communes de Benfeld et environs et du Rhin mènent une action spécifique en faveur de l’espèce.

Un recensement exhaustif a été effectué en 2012. Il a permis de comptabiliser une vingtaine de territoires occupés par la chevêche sur les deux communautés de communes. Ces résultats sont encourageants, car ils sont supérieurs au précédent recensement.

La pose d'une quarantaine de nichoirs est réalisée depuis l’automne 2012. En effet, une des principales causes de la régression de la population de chouette chevêche est la disparation des vieux arbres à cavités. Ainsi, l'installation de nichoirs spécifiques, pallie aux manques de cavités naturelles, en attendant la relève par les vieux arbres fruitiers.

Cette action en faveur de cette espèce emblématique des vergers est surtout l’oeuvre de bénévoles. Si vous souhaitez y participer, contactez les communautés de communes du Rhin et de Benfeld ou la LPO Alsace !

Cours de taille, greffe et entretien écologique du verger
Pour les arbres, nichoirs, haies et prairies fleuries
Pour assurer la taille de restructuration et de fauchage d'accès à un verger
Pour proposer un verger à la vente ou à la location ou accueillir une ruche dans votre verger
Pour connaître les actions proposées aux écoles, périscolaires; relais assistantes maternelles, services animations jeunesse...